Cours Ripple
Cryptomonnaie

Tout savoir sur le cours ripple

Le avril 12, 2021

Ayant vocation à devenir une monnaie universelle, le Ripple est surtout désigné pour accélérer les transactions financières entre pays. Cette cryptomonnaie, créée en 2012, fournit un protocole de paiements numériques aux différentes institutions financières et facilite les échanges et les transactions en les rendant plus rapides et abordables.

Si cette technologie novatrice semble se frayer un chemin prometteur vers la conquête du marché des échanges de devises, quels sont les critères qui ont fait de l’utilisation de cette monnaie virtuelle un succès ? Gros plan sur le Ripple et son cours.

Le Ripple, c’est quoi ?

Le RTXP, abréviation de “Ripple Transaction Protocol”, est une cryptomonnaie qui a vu le jour en 2012. Sa création vient en réponse aux nombreuses contraintes liées aux systèmes bancaires et de paiement. Il s’agit d’un réseau pair-à-pair décentralisé fournissant un protocole de paiement numérique aux différentes entreprises qui l’ont adopté. Le protocole Ripple est basé sur un système performant d’échange actifs via la technologie de la blockchain. Cette dernière est un réseau de validation de transactions reposant sur une base de données publique.

Alors que d’autres cryptomonnaies offrent des fonctionnalités avancées tels que les contrats intelligents, Ripple se concentre sur les bases. Il faut également noter que, contrairement au Bitcoin, la monnaie Ripple a été conçue de manière à être contrôlée par sa société émettrice, Ripple. L’objectif de cette dernière est de remplacer le système SWIFT qui est un système permettant de transférer des fonds d’une manière sécurisée entre deux banques. Le principale problème de la méthode SWIFT c’est sa lenteur (en comparaison à une cryptomonnaie), puisqu’un minimum d’un jour est nécessaire pour une transaction alors que le Ripple effectue le transfert en quelques secondes. La société Ripple travaille donc avec plusieurs institutions bancaires, comme American Express ou le Crédit Agricole pour mettre en place une solution plus moderne que SWIFT.

Fonctionnement de Ripple

Le mode de fonctionnement de Ripple diffère de celui du Bitcoin. Ripple permet des transactions comprenant diverses formes, aussi bien digitales que fiduciaires. Le principe de fonctionnement de cette cryptomonnaie est relativement simple sur le plan théorique que pratique. Ripple supporte théoriquement 1500 transactions par seconde pour des transactions d’une durée maximale de 5 secondes. Relativement rapide donc, mais il est important de le répéter : ce qui est difficile ce n’est pas de faire un système rapide mais de faire un système à la fois rapide, décentralisé et sécurisé. Pour aller si vite, le protocole Ripple n’est pas basé sur la preuve de travail comme le Bitcoin, au lieu de cela, le système de consensus baptisé Proof of correctness ou preuve de validité, repose sur un système de votes. C’est-à-dire que lorsqu’une transaction est ajoutée à la blockchain, les validateurs (qui ne sont autre que des banques, des grandes entreprises ou des instituts de recherche) produisent des blocs avec la liste des transactions, puis l’ensemble de ces validateurs votent pour le meilleur bloc produit pour cette session.

Cours de Ripple

Il est complexe de pouvoir juger de l’avenir du cours du Ripple. Entre la période de la fin de l’année 2017 et le début de 2018, le ripple a atteint son apogée en avoisinant les 3,4 USD. Mais à partir de 2018, la valeur de cette cryptomonnaie a connu une baisse considérable jusqu’à descendre à 0,20 USD. Mais actuellement, et plus précisément depuis la fin de l’année 2020, le XRP de Ripple enregistre enfin de bons résultats avec une hausse de plus de 280 % sur la fin 2020. En effet, pendant cette période, l’airdrop Spark avait distribué 45,8 milliards de jetons aux détenteurs éligibles de tokens Ripple XRP. Ainsi, cet airdrop a permis au XRP de lui donner de l’air et monter au alentours de 0,6 – 0,7 USD. Dès le lendemain, plusieurs détenteurs ont revendu leur XRP parce qu’ils avait validé leurs Spaks. Mais, quelques jours après la fin de cet airdrop, la SEC (Security and Exchange Commissions), qui est un organisme américain permettant le contrôle et la régulation des marchés financiers, est intervenue et a fait chuté le cours du XRP de près de 50 %.

A près cette chute, la capitalisation du XRP est passée de la troisième à la cinquième position en l’espace de quelques jours derrière les cryptomonnaies suivantes :

  • Bitcoin (BTC)
  • Ethereum (ETH)
  • Tether (USDT)
  • Polkadot (DOT)

The Gifter

En recherche active d'information sur la blockchain et les cryptomonnaies, je suis passionné par la rédaction d'articles informatifs. Je ne suis en aucun cas conseiller fiscaliste. Ces informations sont uniquement une synthèse de mes recherches effectuées sur le web.